Forum pokémon généralisé
 

Partagez | 
 

 [Fic] Etrese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: [Fic] Etrese   Lun 29 Juil 2013 - 17:00

"Je suis le roi d'Equinos, le plus puissant seigneur de guerre, je vais t'écraser toi et tes pitoyables compagnons!
- C'est ce que nous allons voir, allons-y!
- C'est parti! A l'attaque!
- Nous devons protéger le roi! Ne les laissez pas s'approcher de lui!"
C'est ainsi que de simples bâtons devenaient de véritables lances, épées et autres armes, que les casseroles rouillées se transformaient en casques protecteurs, que les balais remplies de poussières se métamorphosaient en de puissantes montures, que ce pré verdoyant  se changeait en un gigantesque champ de bataille et que ces joyeux bambins imitaient les héros du passé... Et comme à la fin de chacune de ces parties de ce jeu enfantin, ils s'écroulaient de fatigue mais toujours avec le même sourire,  ce  sourire radieux qui exprimait le plaisir de s'amuser comme des petits fous et la tête vers les nuages ils continuaient de rêver avec toujours autant de satisfaction, c'est à ce moment là qu'un vieillard s'approcha d'eux, la personne âgée semblait être familière aux  jeunes garçons qui ne s'étonnèrent pas de sa présence.    
"Alors les enfants, vous vous amusez bien?
- Oh oui! Papy Conteur tu peux nous raconter une histoire?
- Oh oui! On veut une histoire!
- Puisque vous insistez, je vous ai aperçu jouer donc aujourd'hui je vais vous narrer l'histoire de ces héros..."

Tout commença un jour qui aurait pu être comme tout les autres si cet événement n'avait pas eu lieu, un événement capable de briser l'équilibre de tout un empire, la mort d'un homme, le décès de l'un des trois généraux du Saint Empire d'Etrese, cette information annonçait l'aube d'une ère nouvelle,  en effet cette disparition n'était pas d'origine naturelle mais était l’œuvre d'un seul homme, un roi cruel ayant pour seul objectif que de dominer tout les êtres de ce pays, de faire pencher la balance de son coté et de faire basculer la nation entière dans une guerre totale...
La nouvelle se propagea très rapidement dans tout le pays.  Elle sombra même dans une taverne envahie par l'obscurité où les ténèbres étaient maitres des lieux, à l'intérieur trois hommes paraissaient vraiment intéressés bien que l'ombre les cachait...  

" Ca commence...
-  C'est ma tournée! Buvons à notre gloire future!
- Le sang va se répandre sur Etrese... Comme le malheur un vendredi treize... ♪"
Elle se perdit même dans la verdure et dans les champs, elle pénétrait ainsi dans les oreilles des paysans...
"Le début d'une boucherie! Haha!
- Encore la faute des hommes...
- Saisissons cette occasion, une telle opportunité ne se propose pas tout les jours... Nous avons la chance de pouvoir changer les choses, de faire parler nos cœurs, de faire entendre nos convictions...  De vivre notre rêve."
Et évidemment, elle remonta jusqu'au palais impérial dans les mains d'un messager pourtant habitué à venir la lumière l'aveugla, une lumière émanant d'une fenêtre juste au-dessus de l'empereur, elle donnait l'impression d'une présence divine soutenant le dirigeant de l'empire.
"Quelle nouvelle m'apporte-tu?
-Oyez, oyez, oyez! J'apporte de bien mauvaises nouvelles, le général Kongolus a été assassiné par... Le roi d'Equinos.
- Mon empereur, son influence dans l'Ouest ne cesse d'augmenter, il a déjà tué 5 rois, ajouté à Kongolus... Il va devenir une menace pour l'Empire... Il faut l'arrêter.
- Le royaume d'Equinos se prépare au combat depuis des années, les affronter affaiblira l'empire et nous savons que l'ancienne menace du Nord pourrait revoir le jour...  L'armée d'Equinos est assez performante pour détruire une partie de notre Saint Empire et de décimer une partie de la population, nous mettrons du temps à nous relever...
- Tu voudrais attendre que ce royaume se renforce encore, le seigneur de guerre qu'ils ont pour roi se fait appeller "l'unique roi" et ce n'est pas dû au hasard, tout les rois qu'il a rencontré sont morts et aucun d'eux n'a eu assez de force pour ne serais-ce que  le ralentir et ensuite les armées vaincues n'hésitent pas à le rejoindre et à prêter serment... Si son influence continue de croitre, bientôt, ce sera la fin...
- Il n'attend que ça, que nous décidions de l'affronter, il a surement un plan derrière la tête!
- Taisez-vous! Je suis l'empereur, je peux prendre mes décisions, et je vais le faire, seul.
- Très bien, nous attendrons.
- C'est fait! Ca va être amusant! Nous allons annihiler Equinos! Je proclame officiellement l'entrée du Saint Empire d'Etrese dans une guerre ouverte!"


Dernière édition par Minito le Lun 29 Juil 2013 - 17:12, édité 1 fois
avatar
Sifalion


Messages : 449
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 61
Localisation : Là où tu t'y attends le moins.

Carte de Dresseur
Point de vie:
50/50  (50/50)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Lun 29 Juil 2013 - 17:11

Need la suite. Caliméro
avatar
Caillou


Messages : 1249
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 74
Localisation : Partout sur le sol *mouahahaha*

Carte de Dresseur
Point de vie:
50/50  (50/50)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Lun 29 Juil 2013 - 17:18

J'aime bien l'idée de commencer par un jeu d'enfant, ça nous montre tout de suite qu'on va assister à une histoire légendaire qui est restée après des générations; et puis des sourires radieux et innocents font toujours du bien pour commencer quelque chose d'un bon pieds :D
Par la suite je me suis un peu perdue dans les dialogues mais bon, j'ai quand même compris de quoi il était question :B
Et bien sur à la fin, toujours la petite touche d'humour caractéristique o/
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Lun 29 Juil 2013 - 17:27

Si vous comprenez pas qui parle, c'est normal, et fait exprès, vous le découvrirez dans la suite de cette fic. :)
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Mar 30 Juil 2013 - 20:46

L'annonce d'une guerre entraina une vague de délinquance et plongea le pays dans une panique générale, tout cela en un temps record, les bandits profitaient de cette agitation  pour piller les villages les plus pauvres et les plus fragiles, c'est à dire ceux se situant au Sud, les paysans bien trop faibles et sans aucun soldat ou n'importe quel type de combattant étaient sans défense et subissaient déjà cette campagne alors que l'heure des batailles n'avait toujours pas sonné bien que son arrivée se faisait de plus en plus sentir. Les fermiers qui tentaient tout de même de lutter contre ces brigands se faisaient massacrer par ces derniers, la faux n'était plus de leur coté, la lame de cet outil se retournait contre eux, dans les mains de la mort, l'espoir d'un sauveur était bien mince en ces terres, les agriculteurs avaient accepté leur sort et offraient leur ressource pour protéger leur vie et celles de leur famille, et de tout le village en général. Seule une poignée de villages du Sud continuaient de se défendre tant bien que mal, mais si ils réussissaient cela était juste dû au fait que les troupes de malfaiteurs n'étaient pas complètes, ainsi ce n'était qu'une question de temps avant de ces bourgades ne tombent comme les autres... Mais cela allait changer....    

" Hahaha! Me revoilà! Je vous l'avais bien dit, j'allais revenir avec mes copains pour m'occuper de vous, on fait moins les malins maintenant, allez, donnez-nous tout vos biens et vos récoltes!
- Mais si nous faisons ça, nous n'aurons plus rien, nous allons mourir...
- Je m'en contre-fiche, vous voyez les ventres de mes compagnons? Évidemment, n'est-ce pas. Mais les entendez-vous? Vous savez ce qu'ils disent? Non je suppose et bien je vais traduire "Nous avons faim, et ces paysans peuvent, et vont nous nourrir, de gré ou de force" et comme je suis gentil avec mes amis, je vais répondre aux exigences de leur ventre, vous voyez, je ne suis qu'un honnête homme, un véritable altruiste. Je ne peux laisser de si faibles ventre dans une situation pareil.
- De gré ou de force? Vous allez nous tuer si nous n'acceptons pas?
- Hahaha, tu comprends vite pour un paysan. Allez, donnez nous vos ressources, ça sera moins long.
- Je vous en prie, laissez-nous un mois, d'ici là nous aurons assez de nourriture pour vous et pour nous.
- Vous laisser un délai? Désolé mais ça ne sera pas possible, mes camarades ne tiendront pas si longtemps, vous avez pourtant entendu leur ventre. Hahaha. Allez, je vous avais prévenu, vous ne semblez pas prêt à nous offrir ce que nous voulons, nous allons donc commencer par... Tuer cet enfant!"

Un bandit s'avança et saisit le jeune garçon pointé par l'autre canaille, il le poussa à terre, brandit une épée, la leva au ciel, il attendit dans cette position jusqu'à ce qu'on lui fasse signe d'abattre son coup, son bras tomba, la lame suivit mais sorti de la masse villageoise un poing percuta le visage de l'homme armé qui s'écroula puis se releva difficilement avec un saignement au nez, sans doute était-il cassé, à cet instant bandits comme paysans, tous étaient surpris devant le porteur du coup, un jeune homme âgé d'une vingtaine d'année.  

"T'es qui toi? Tu vas le regretter!
- Je suis un simple villageois nommé Aesoh, je suis aussi un homme qui entre la famine et le combat a choisi ce dernier ... Rares sont ceux pouvant choisir leur mort.
- Très bien, au moins tu es réaliste, hahaha, tu sais que tu y resteras.
- Je n'ai pas précisé qui avait choisi sa mort, si tu vois ce que je veux dire.
- Tuez-le... Non. TUEZ-LES TOUS!"

Aesoh récupéra l'épée au sol qui avait quitté la main de l'homme au nez cassé suite au choc, bien qu'inexpérimenté au combat, le jeune homme avait un certains don, il esquivait avec aisance la majorité des coups et contrait la minorité des autres, il contre-attaquait immédiatement,  huit hommes étaient déjà tombés sous sa lame mais le nombre de bandit demeurait important, devant sa combativité les paysans masculins prirent leur fourche, faux et autres outils afin d'aider le combattant inné. Certains s'écroulèrent suite aux blessures, d'autres résistaient toujours et d'autres encore étaient sur le point de lâcher prise mais tous, absolument tous, affrontaient les ennemis pour la même cause, la prospérité de leur village et de ses habitants, tout ces villageois se battaient comme une seule entité hormis cet Aesoh qui lui semblait appartenir à un autre monde, les malfrats avaient d'ailleurs réussit à l'exiler d'une certaine façon de ses frères d'armes, quatre brigands l'encerclaient, deux sur chaque coté, un derrière et enfin le chef en face de lui, le visage du jeune homme n'exprimait en aucun cas un sentiment de peur, il était même plutôt paisible, sûr de lui, mais étrangement il traça une ligne d'un coup d'épée devant lui, puis il planta son arme dans le sol, enfin il esquissa un léger sourire, les quatre malfrats chargèrent en même temps, quatre hommes qui voulaient apporter l'apocalypse sur ce village, à l'instant où le meneur franchit la ligne, il s'écroula, une flèche se planta dans cœur, quand aux hommes sur les cotés, deux haches s’abattirent sur eux et le dernier se fit trancher par un mystérieux homme qui n'appartenait pas au village.  Aesoh qui voyait le chef des brigands à terre,sur le point de rendre son dernier souffle ne put s'empêcher d'avoir une pensée, qu'il garda pour lui, un puéril "je te l'avais bien dit".  Un colosse et une femme sortirent rejoindre l'inconnu, le grand s'adressa ensuite à Aesoh :

"Dis donc petit, t'as eu de la chance mais t'as du courage et tu te bats plutôt bien, j'aime bien les gens comme toi, mais vaut mieux que tu ne fasses pas attention à la planche à pain qui nous accompagne, hahaha!
- Merci de m'avoir secouru mais ce n'était pas de la chance, un homme aussi imposant que vous n'est pas le plus compétent pour se cacher.
- Ah, t'as l’œil petit, enfin c'est vrai que je suis assez balèze, hahaha, mais si vous avions été des ennemis...
- Si c'était le cas ta coéquipière n'aurait pas été prête à décocher une flèche pour sauver l'enfant.
- Tu m'avais aussi repéré... Mais je ne suis la coéquipière de personne et surtout pas d'un homme comme lui, il me répugne, comme toi d'ailleurs, toujours à vouloir se battre... Vous n'êtes que des brutes...
- Je t'avais prévenu petit, la planche à pain faut pas l'écouter. Hahaha, bon, chef, vous allez prendre la parole?
- Oui.
Le dit "chef" fit alors face à tout le village
Je me prénomme Liudaro et voici mes camarades, Médéa et Torrime.
Au nom de Torrime beaucoup des villageois furent impressionnés et surpris à la fois. Liudaro remarqua le bruit de foule, tout comme le colosse qui sourit en voyant que même des villageois  le connaissait tandis que la femme, elle, soupirait.
Comme vous avez l'air de le savoir Torrime est l'un des Quatre Colosse, plus précisément le Colosse du Sud. Mais ma présence n'est pas dû au hasard, j'ai pour ambition de débarrasser la région de toutes ses crapules, et surtout de libérer le Sud du joug du Saint Empire qui nous a délaissé depuis bien longtemps, il ne fait plus l'effort de nous protéger et cette décision d'entrer en guerre n'aura pour conséquence que de multiples batailles sur nos terres au nom d'un empereur qui nous a oublié, mais nous perdrons nos vies au nom de celui-ci, pourquoi accepter un tel sort? Nous devons nous défendre, créer un nouvel état qui deviendra lui aussi une puissance et aura son mot à dire. Nous allons faire un tour de tout les villages en danger, les aider, et demander aux volontaires de nous rejoindre. Nous voulons récupérer notre liberté si longtemps garder par les gens de l'Est... Nous voulons redonner espoir à tout nos confrères du Sud. Nous voulons changer les choses... S'il vous plait, rejoignez notre cause...
- Moi, Aesoh, me porte volontaire et souhaiterait vous aider à accomplir votre mission. Je ferais tout mon possible pour que ce rêve puisse devenir réalité."
avatar
Caillou


Messages : 1249
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 74
Localisation : Partout sur le sol *mouahahaha*

Carte de Dresseur
Point de vie:
50/50  (50/50)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Mar 30 Juil 2013 - 23:05

Cool petit chapitre pour nous présenter en gros les persos principaux :P
Pas grand chose à dire à part : "pressée de voir la suite ! o/" :D
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Mer 31 Juil 2013 - 15:50

Loin des champs de paysans, près des champs de bataille, dans les camps du Saint Empire les soldats se préparaient au combat, ils n'attendaient que les ordres de leur supérieur plus particulièrement dans celui-ci, un camp dirigé par les deux derniers généraux, deux hommes que seul l'empereur pouvait mettre d'accord, deux jumeaux si différents... L'un voulait partir au combat, l'autre voulait attendre des renforts. Aucun ne voulait écouter l'autre, de loin on les croyait discuter, mais de près aucun d'eux ne se regardait, le dialogue n'était en réalité que deux monologues.

"Il faut attaquer!
- Il faut attendre!
- Nous les surprendrons et nous les tuerons tous!
- Nous maintiendrons notre position puis nous contre-attaquerons.
- Ensuite nous mettrons en déroute toute l'armée.
- Ensuite nous resterons sur place.
- Enfin je battrais leur roi.
- Enfin je battrais leur roi.
- Mais l'autre tortue ne voudra pas partir...
- Mais l'autre lapin ne voudra pas rester...
- Que dirais l'empereur? "Je suis trop pressé!", j'en suis sûr, il faut que je le répète à Investigius!
- Que dirais l'empereur? "Plus on est de fous, plus on rit!", j'en suis sûr, il faut que le répète à Deincepus!
Les deux sortirent en même temps de la tente et crièrent à l'unisson leur décision
J'ai réfléchi et comme le voudrait notre empereur, j'ai décidé que...
- Nous attaquerons!
-Nous attendrons!
Un garçon bien jeune sorti des rangs, son corps n'était pas bien grand, ses cheveux argentés étaient en bataille et son visage paraissait encore légèrement enfantin, on ne pouvait dire si il avait passait l'âge ingrat, jusqu'à ce qu'il réfute cela en s'éclatant un bouton d'acné l'air de rien, l'adolescent s'essuya tranquillement sur l'un des général avant de se curer le nez et jeter d'une pichenettes sa crotte sur le second général, il donnait l'air d'être fier de son lancer mais les deux hommes, eux, étaient plutôt énervé et cela se comprenait.  
- Yo vous deux! Déjà, merci de m'avoir laissé vous utiliser comme des serviettes, vous êtes cools, mais soyons sérieux, comme vous l'voyait j'suis pas l'un de vos soldats, j'ai beaucoup trop la classe pour l'être, j'appartiens à l'armée d'Equinos, bref, en fait avec mes deux potes on s'demandait un truc parce que voilà, là-bas, tout nos soldats sont prêts, aucune attaque ne les surprendra et à coté de ça, on sait que même avec une arrivée de renfort, on vous éclatera sans problème donc on a décidé de venir tout les trois,  j'vais les laisser faire un contre un chacun. Toi général attardé de l'attaque tu vas te faire tuer par mon ivrogne et toi le mou du genou tu vas te faire latter par mon géant. Ca vous va? D't'façon vous avez pas l'choix. Ah et vous les gugusses inutiles, si vous intervenez, j'vous bute, c'est clair? Héhé."

Malgré la menace de l'adolescent, des soldats tentèrent de le tuer, en vain, il esquivait sans problème, il se mettait même à bailler et à soupirer, le reste du temps il gardait les mains dans les poches ou se grattait les parties mais d'un coup il s'arrêta un moment les pouces en avant.
"Pouce! Pouce! J'ai une question, vous êtes vraiment des guerriers? Non mais sérieux là...Vous êtes ennuyants les mecs, vous avez un rythme tellement lent, j'ai l'impression danser un slow avec une mamie sur son lit de mort... Je vais changer le tempo.
Les mouvements de mon instrument vous expédierons inévitablement au firmament. ♪"
L'arrogant dégaina finalement une épée, et d'un tour de main il avait déjà étalé une quinzaine de soldat, il voyait que les assaillants hésitaient à l'attaquer, il tendit alors son bras non armé et leur fit signes de venir, la provocation fonctionna parfaitement et il continua à massacrer les hommes du camp avec une vitesse vertigineuse. Les deux généraux qui voyaient leur subordonnés tomber un à un décidèrent de passer à l'action, au même moment un mastodonte accompagné d'un homme tenant à peine debout s'opposèrent aux jumeaux, Deincepus attaqua rapidement le déséquilibré qui se maintenait debout grâce à un bâton mais il ne fit pas toucher, il s'était accroupi pile au bon moment, une seconde plus tard, il y passait.  
"Eh! Ajax! T'as vu ce caillou là, il est vraiment trop beau, j'ai de la chance de l'avoir remarqué, allez, il va rejoindre ma collection.
- Reyn, tu sais pourquoi on est là...
- Ah oui, mais je crois que... Bleuah... J'ai un peu trop bu.
Il se releva difficilement et vit la lame au-dessus de tête.
Eh! Toi! Tu sais que t'aurais pu me faire très mal, t'es fou ou quoi?
Le général ne cessa d'attaquer, mais le fameux Reyn ne se battait pas contre Deincepus mais plutôt contre la gravité, ses esquives n'étaient dû qu'au fait qu'il titubait constamment et que ses déplacements devenaient imprévisibles et cela avait pour conséquence de mettre en colère le général, ses gestes laissaient de plus en plus d'ouverture et ralentissaient, les éviter n'était plus un exploit même si un soldat lambda ne pourrait le faire, il leva son arme pour préparer un coup, il laissait son flanc droit sans défense et le bourré en profita, en quelques sortes, il appuya juste son coude sur les côtes de son adversaire afin de retrouver l'équilibre, le contact s'accompagna d'un craquement sourd, le général semblait souffrir le martyre si bien qu'il ne put poursuivre son attaque et se tenait la zone d'où venait la douleur, Reyn lui continuait sa lutte contre la gravité qu'il était sur le point de perdre, alors qu'il allait chuter en arrière il parvint in extremis a revenir vers l'avant, mais il tomba alors de coté, dans sa descente il tenta de mettre ses coudes pour ce protéger mais en faisant cela le bâton qu'il tenait balaya son ennemi et Reyn, avec l'élan du mouvement enchaina étrangement un vrille et retomba sur ses pieds, ses genoux cédèrent à la réception, il utilisa ses bras comme balancier et au dernier moment il poussa avec ses jambes et cela le propulsa, il fit alors un saut périlleux et accidentellement il asséna un coup de bâton dans la nuque du général qui tentait de se relevait, la nuque se brisa, et Deincepus resta à terre, le corps inerte, il était mort sous le choc.. .
Oups... De toute façon il me saoulait à gesticuler de partout, mais je boirais deux fois plus ce soir pour l'honorer!
- Je prends le relai, de toute façon l'autre ne compte pas attaquer tout de suite...
Ajax s'approchait, lentement, calme, il n'avait pourtant pas d'arme de plus il portait une sorte de tunique qui ne laissait dépasser que son bras gauche, nu et pourtant habillé d'un nombre indécent de cicatrices, le droit était comme enfermé dans le vêtement, malgré cela il était si imposant que n'importe quel homme serait en train de trembler comme une feuille en le voyait marcher vers soi, le général ne faisait pas exception, mais il comptait tout de même se battre, il attendait juste, il attendait que le géant soit à sa portée, et quand cela fut chose faite, il frappa, Ajax para avec son avant de bras, la lame adverse se stoppa dans la chair du mastodonte qui déplia par la suite son énorme bras, le geste éjecta l'épée et déséquilibra Investigius, le bras d'Ajax était alors dans une position ouverte, une position qui entraina une gauche dévastatrice qui sonna le dernier jumeau, le colosse saisit alors l’inconscient par le crâne et le souleva, il pressa la tête, le corps entier animé par la douleur bougeait dans tout les sens, mais s'arrêta peu après, au même moment une bave écumeuse dégoulinait de la bouche de l'homme en l'air, Ajax jeta le général en l'air, ce dernier commença ensuite à chuter et le géant l’accueillit avec un monstrueux uppercut qui éclata la mâchoire et sans doute d'autres os du général déchu, le bruit se fit entendre dans tout le camp, il glaça le sang de tout les soldats qui tournèrent leur yeux vers leur ancien supérieurs, tout deux à terre, morts.  
- Dis donc, t'es toujours aussi balèze, tu déments pas ta réputation de Colosse de l'Ouest, Ajax aux mille cicatrices, allez, je boirais deux fois plus ce soir pour célébrer ta victoire, quatre fois plus au final, hahaha!
- Yo, vous en avez mis du temps, j'en avais marre d'affronter ces minables... Ah toi, là, je t'ai épargné tout à l'heure, bref, tu vas apporter ces dépouilles à ton empereur, ok? Allez, à plus gars."

Si trois monstres comme eux existaient, comment le Saint Empire pourrait rivaliser, leur meilleurs éléments n'étaient déjà plus... Le royaume d'Equinos venait déjà de prouver sa puissance colossale en infligeant une si cuisante défaite à son ennemi...
avatar
Caillou


Messages : 1249
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 74
Localisation : Partout sur le sol *mouahahaha*

Carte de Dresseur
Point de vie:
50/50  (50/50)


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Mer 31 Juil 2013 - 16:39

Sympa les deux généraux du Saint Empire :D
Et l'ado dégeu là, j'aime bien sa personnalité, elle en jette, mais j'arrive pas à l'apprécier pleinement à cause de ses mauvaises manières car quand j'essaye d'imaginer la scène...brr... x) Mais je l'aime quand même beaucoup o/
Après Reyn...WTF cette façon de se battre, et Ajax en mode j'm'en balance xD
Pressée de revoir M.Adodégueux :P
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Jeu 1 Aoû 2013 - 21:10

Ils ont tous la classe à Equinos, des monstres mes bonhommes. =D
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:16

Comme l'adolescent le lui avait demandé, le soldat apporta les deux cadavres à l'empereur, tout les membres du palais partageaient des sentiments de stupéfaction et de terreur, ils n'en croyaient pas leur yeux et craignaient pour le sort de l'empire, si leur deux généraux étaient déjà mort alors que la guerre venait à peine de débuter qu'allait pouvoir faire le reste des hommes, surtout que cette triste nouvelle allait affecter le moral des troupes et entrainer des mutineries... Le Saint Empire était dans une bien mauvaise situation... Seul l'empereur restait de marbre, perdu dans ses pensées, les nobles s'arrêtèrent de paniquer et observaient leur meneur, il brisa le silence.  

"Hmm... On dirait bien que j'ai  mal joué, j'ai sous-estimé le jeu adverse! Moi qui pensais que ça serait facile...La partie s'annonce passionnante, j'en suis ravi! Bon c'est à mon tour, que devrais-je faire? Ah je sais! Je vais déployer mes meilleures cartes, je les gardais en réserve pour un autre divertissement mais ce n'est pas grave, on va bien s'amuser!
- Qu'allez vous faire mon empereur?
- C'est pourtant évident! Ca va être du grand spectacle! On va tous s'amuser! Pour commencer on va déployer Spurius! Ca va être drôle!
- Mais Spurius...
- Est destiné à détruire  les hommes du nord en cas d'attaque de leur part, je le sais,je connais les règles du jeu, pas besoin de les répéter non mais oh! Et de toute façon c'est moi qui décide, les règles, c'est moi! Na! Et puis j'ai pas fini! On va appeler Fideus! J'adore le voir combattre!
- Mais Fideus...
- Ne combat plus, je le sais, il prit tout les jours mais en vérité, je suis sûr qu'il a envie de me servir, de toute façon il est très fidèle envers l'empire, surtout quand l'ordre vient de moi! Et jamais deux sans trois! Le dernier, je ne vais pas le choisir! Faut bien pimenter le jeu! On va organiser une bataille royale au Colisée! TOUT le monde pourra participer!Mercenaires, bandit, soldats, nobles, citoyens, tout les volontaires! Et pas de mais, je vous vois venir! Ca va être grandiose, du jamais vu! Le gagnant aura une grosse prime en plus de son grade de général! Ca va attirer du monde! Je m'en réjouie d'avance!
Mais au fait... Qu'est ce que vous faites encore là, allez chercher mes champions et commencez à organiser mon Colisée!"

Pour appeler le fameux Spurius, on envoya une lettre, l'empereur avait bien insisté, personne ne devait aller le rencontrer en personne, cela semblait être très important, en réalité cette règle était déjà connu de tous et depuis bien longtemps si bien que personne n'avait vu son visage ou ne serait-ce qu'une partie de son corps, des rumeurs au sein de l'armée disaient que c'était un mythe, d'autres ne doutaient en aucun cas de son existence et l'imaginaient extrêmement puissant, et aussi imposant que la confiance qu'on lui avait confié. Quand à Fideus, un groupe d'homme alla le chercher, il se trouvait dans une ville non loin du palais impériale, une fois là-bas on indiqua aux subordonnés le lieu où il passait ses journées, l'église, il y priait nuit et jour, si ce n'était plus, les hommes entrèrent et ne découvrirent qu'un gigantesque homme, il était impressionnant, à genoux il demeurait à la hauteur du plus grand du groupe, l'homme se leva et les autres comprirent que la description qu'on avait fait de lui était complétement fausse, il n'était pas imposant, c'était trop peu pour lui, c'était un véritable colosse, celui de l'Est, il ouvrit lentement la bouche, son visage était bien calme mais ce simple mouvement de la mâchoire terrifiait pourtant les messagers, ils pensaient qu'il pouvait les manger, et tous en même temps, d'une seule bouchée, le son de sa voix rassura les peureux.  

"Bonjour je ne vous avais jamais vu auparavant, êtes vous des pèlerins?
- Non, nous sommes des hommes à la recherche du moine guerrier Fideus.
- Et que lui voulez vous?
- Nous devons lui demander de devenir un des généraux du Saint Empire.
- Il refusera, il ne combat plus, son temps libre, il le passe à prier. Partez désormais je vous prie.
- C'est une demande de l'Empereur.
- Cela change tous... Mes prières ont enfin été écoutés... J'accepte de me joindre à vous."

Le moine souriait comme si on avait exaucé son souhait, son expression paisible avait laisser place à un plaisir total...
Il en devenait presque effrayant.
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Jeu 1 Aoû 2013 - 23:19

Très petit chapitre parce que je galère sur le gamepad de la Wii U. x)
avatar
Minito


Messages : 52
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Localisation : Sur les routes, en quête d'epicness


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   Mer 23 Oct 2013 - 18:47

Ah d'ailleurs pas de commentaires pas de suite, je change pas cette règle. Comme le chocolat, hein, pas de main, et bah t'en a pas.
Et en plus je boude certains membres du forum. Oui, comme les collégiennes qui boudent parce que leur amie a dit que leur mèche était de travers. Et ouais je fais un gros boudin de boudeur.

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Fic] Etrese   

 

[Fic] Etrese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mouvement Pokémon :: Les Lieux Interdits (Non RP) :: Dimensions de l'Espace et du Temps-